dima
  • le meilleur des mondes ?

    Ces hommes et ces femmes sont membres (salariés, bénévoles) de Basiliade ou bien suivis par l'association Basiliade, qui a pour vocation d’accueillir et d’accompagner les personnes atteintes du VIH/sida et notamment les plus démunies face à la maladie. Pour ce projet qui interroge la stigmatisation de l’autre par le regard et l’image, Christophe Beauregard a imaginé un dispositif proche de celui utilisé dans la publicité (prises de vues moyen format, stylisme identique pour les hommes et pour les femmes, maquillage, flashs électroniques, fond de couleur) ; il joue ainsi le photographe d’entreprise appelé pour réaliser une campagne de portraits, un trombinoscope d’un genre particulier. Devant l'objectif de Christophe Beauregard, ces personnes deviennent ainsi des «employés du mois» exprimant en creux le malaise sociétal que nous traversons : la suspicion à l'égard des autres et le monde de l'entreprise comme mode de réalisation mortifère de soi. En deux mots : le portrait d'une société en souffrance.

    Expositions :

    2012-13 Par Nature, CENTQUATRE-Paris
    2012 La nuit de l’année, RIP Arles

    Critiques et commentaires :

    Le Meilleur des Mondes ?, Libération Le Mag, du 14 janvier 2012.


    C Print contrecollé sur dibond monté sous plexiglass
    100 x 75 cm, édition de 5 exemplaires. Numérotés de 1/5 à 5/5, + 2 EA.