dima
  • chirurgies

    Dans une série de 16 portraits d’anonymes chirurgicalement retouchés, je néglige les cicatrices et autres clichés de "l'avant/après". Désormais en paix avec eux-mêmes, ces individus ont malgré tout commencé un subtil et lent brouillage des identités et des genres... Dans ces images tout se joue dans le cadre qui fonctionne comme un piège à regard. Je parle de chirurgie mais on ne voit rien.

    « Aidé par deux chirurgiens esthétiques qui lui ouvrent leur cabinet pour installer son studio, Christophe Beauregard réalise ces portraits d’anonymes, tous chirurgicalement retouchés. Ces photos, prises bien après l’opération et la convalescence, ne portent plus aucune trace de l’intervention. Ici, il n’est plus question de clichés « avant-après », ni même de savoir ce qui a été modifié.

     Ce qui pousse le plus généralement à l’intervention vient de la difficulté à vivre et à faire coïncider les deux images que l’on a de soi même : la réelle et l’idéalisée. Christophe Beauregard explique que, « désormais en paix avec eux-mêmes, ces individus ont, malgré tout, commencé un subtil et lent brouillage des identités et des genres ». Ces portraits témoignent de ce nouveau moi assumé, désiré. Sommes-nous entrés dans l’ère d’une certaine chirurgie du bonheur ?"                                      Nouvelle Peau, Libération, août 2005

    Expositions :
    2009    Chirurgies, artothèque Auxerre, France
    2008   Chirurgies, Galerie L’œil écoute, Limoges, France
    2005  Chirurgies, Salle Journiac, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, France
    Edition :
    2007     Manuel d’esthétique, 16 photos couleurs, comprend deux textes de Vladimir Mitz et de Nicolas Thély, 64 pp, Filigranes Editions
    Publications :
    2006    La chirurgie esthétique, Le Monde 2 #114
    2005    Nouvelle peau, Libération
    2004    Nicolas Thély, Série limitée Chirurgies, preview dans l’œil
    Edition à 8 exemplaires, tous formats confondus, numérotés de 1/8 à 8/8, + 2 EA.