dima
  • why not portraits ?

    Why not portraits ?, 2019

    «Ce nouveau projet photographique a pour objectif de rassembler des portraits d’hommes et de femmes anonymes dans une série, apparemment sans aucun autre point commun que de porter une attention particulière à leur corps et leur apparence. 

    Comme dans certaines toiles de Matisse du début du XXème siècle, ces modèles photographiés devant des fonds imprimés se tiennent au premier plan, questionnant ainsi les rapports de la figure au fond. Quand je vois certaines de ses peintures, je comprends le sentiment qui s‘en dégage, car on le retrouve dans les lignes, dans la composition, dans la couleur et les motifs. 

    Il peut exister un lien formel entre ce fond et les matières des vêtements, soit au contraire la figure se détache. Les tenues sont neutres aplatissant la perspective et les rapports aux tissus, troublant ainsi la perception habituelle. 

    Ici dans la continuité des grands corpus photographiques historiques - je pense notamment à August Sander, Diane Arbus, Richard Avedon-, c’est une étude plutôt anthropologique sur les transformations de soi qui oeuvrent en silence et sculptent les comportements de tout à chacun. Je recherche plutôt une étrangeté, un sentiment ou un trouble, tout en tentant à l’instar de mes séries précédentes, de décrypter les signes extérieurs d’une modernité. 

    Les modèles anonymes représentées ici semblent dans le temps flottant de la recherche de soi, les contours de leur personnalité encore au travail. »

    Expositions :
    2019 Les Immémoriaux, exposition personnelle, Ségolène Brossette Galerie, Paris, Fr.