dima
  • fleurs

    Voici ma toute nouvelle série inédite Fleurs, 2020 initiée pendant le confinement à Paris entre février et mai 2020 dans mon atelier au Bateau-Lavoir.

    Portraitiste, mes recherches tentent habituellement de montrer comment dans nos sociétés actuelles le corps fait les frais de cette obsession contemporaine à donner un sens à son existence.

    Ne pouvant plus photographier les êtres, je me suis mis à photographier les fleurs, et à étudier l’espace, la perspective, la lumière, les couleurs sans retouche de postproduction. La liberté n‘était plus dehors, j‘essayais de la retrouver dans l‘atelier, dans le cadre de l‘appareil photo.
    J’ai simplement imaginé que j’étais au théâtre, et que je découvrais sur la scène d’une pièce imaginaire des fleurs disposées dans le décor.

    Même ces fleurs sont devenues des denrées rares puisque les fleuristes étaient fermés mais étaient toujours sur le pont prêts à me livrer, moi qui ne demandait qu’une chose, travailler !
    Ces fleurs évoquent cette rage, cette énergie de tous ces personnes qui privées de leur activité ont tout fait pour continuer. Elle se sont battues n’ayant aucune idée de ce qui allait se passer, de l’avenir. Cette foi qui pousse l’être à toujours avancer alors que tout peut s’arrêter du jour au lendemain.

    Articles :
    https://www.centrephotogeneve.ch/galerie-photographie-que-faites-vous-quand-vous-ne-faites-rien/?type_0=gallery&album_gallery_id_0=35