biography

BIOGRAPHY

Christophe Beauregard Photographer

“Qu’il s’agisse du SDF tombé sur le trottoir, du visage transformé, perforé par la chirurgie esthétique, de ceux qui prétendent avoir une famille ou de ceux qui jouent avec les costumes et les artifices, le corps humain – corps social, corps intime – est au cœur de mon travail. Parallèlement à mes portraits de célébrités et à travers des séries consacrées au monde du cirque (Pinder, 1993), aux tatoués (Pentimento, 2011) ou aux paparazzi (Hush… hush, 2014), je ne cesse de questionner mon rapport au photojournalisme. J’aborde dans mes travaux l’idée du double, des jeux de langage, et de l’identité.

Cherchant une esthétique exigeante dans ce chaos sociétal, c’est-à-dire cette quête sans fin de reconnaissance sociale et d’hédonisme contemporain, ce corps est toujours mis en scène, voire théâtralisé, jamais saisi selon les règles obsolètes de l’instant décisif ou les codes de l’urgence du photojournalisme. Derrière l’aspect flatteur de mes clichés au cadrage et à l’éclairage académiques, je mets systématiquement en tension le désir de regard du spectateur, entre photographie documentaire et mise en scène. En détournant des formes existantes de certains genres photographiques comme le reportage, la photo Corporate, la “street photography”, je m’amuse à jouer avec la perception de mes images.”
___________________________________________________________________________________________________________________________________

“Whether it is the homeless person who has fallen on the pavement, the face transformed and perforated by plastic surgery, those who pretend to have a family or those who play with costumes and artifice, the human body – social body, intimate body – is at the heart of my work. Alongside my portraits of celebrities and through series devoted to the world of the circus (Pinder, 1993), tattooed people (Pentimento, 2011) or paparazzi (Hush… hush, 2014), I never cease to question my relationship to photojournalism. In my work I address the idea of the double, language games and identity.

Seeking a demanding aesthetic in this societal chaos, i.e. this endless quest for social recognition and contemporary hedonism, this body is always staged, even dramatized, never captured according to the obsolete rules of the decisive moment or the codes of urgency of photojournalism. Behind the flattering aspect of my pictures with their academic framing and lighting, I systematically put in tension the desire of the spectator to look, between documentary photography and staging. By diverting existing forms of certain photographic genres such as reportage, corporate photography, and street photography, I play with the perception of my images.”
__________________________________________________________________________________________________________________________________

Christophe Beauregard né en France en 1966 – vit et travaille à Paris. Il est diplômé des Beaux- Arts de Tours.

Le corps humain, social comme intime, est le sujet de prédilection de Christophe Beauregard (France, 1966), photographe portraitiste et héritier des portraitistes historiques que furent, dans le domaine de la photographie, August Sander, Richard Avedon ou encore Diane Arbus.

Une approche particulière du portrait, et une représentation du corps audacieuse et mis en scène ont valu à l’artiste un certain nombre de collaborations prestigieuses, de Dior à Berluti, en passant par le Centre Pompidou-Metz ou le CentQuatreParis en France. Il a également été exposé à l’étranger : Schirn Kunsthalle Francfort – De, Alcatel Lucent – Us, Museo dell’Opera del Duomo de Prato, It.

Il est régulièrement publié dans des revues telles que Le Monde, L’Œil, Libération, Les Inrocks ou Esse au Canada.

Ses différentes résidences artistiques au long cours en France (2015 – 2019) lui permettent d’envisager une nouvelle façon de diffuser et de partager sa démarche dont une résidence culturelle et artistique dans une cité scolaire du 20ème arrondissement de Paris ou une Résidence C.L.E.A. (Contrat Local d’Éducation Artistique) dans un centre social d’Île-de- France.

De 2017 à 2020 Christophe Beauregard a été directeur artistique de la Nuit blanche des enfants à la Mairie du 18e, initiée par Carine Rolland actuellement adjointe à la Maire de Paris en charge de la Culture.

Il a publié ses photographies dans plusieurs livres dont notamment Manuel d’Esthétique et Semantic Tramps (Filigranes Éditions), Europe Echelle 27 (Trans Photographic Press) et Sari (Christophe Daviet-Théry), préfacé par la spécialiste de la photographie Dominique Baqué.

Christophe Beauregard est représenté par Ségolène Brossette Galerie en France.

_______________________________________________________________________________________________________________________

Christophe Beauregard born in France in 1966 – lives and works in Paris. He is a graduate of the Beaux Arts de Tours.

The human body, both social and intimate, is the favorite subject of Christophe Beauregard (France, 1966), a portrait photographer and heir to the historic portrait photographers such as August Sander, Richard Avedon and Diane Arbus.

A particular approach to the portrait, and a representation of the body bold and staged have earned the artist a number of prestigious collaborations, from Dior to Berluti, through the Centre Pompidou-Metz or the CentQuatreParis in France. He has also been exhibited abroad: Schirn Kunsthalle Frankfurt – De, Alcatel Lucent – Us, Museo dell’Opera del Duomo of Prato, It.

He is regularly published in magazines such as Le Monde, L’Œil, Libération, Les Inrocks or Esse in Canada.

His various long-term artistic residencies in France (2015 – 2019) allow him to consider a new way of disseminating and sharing his approach, including a cultural and artistic residency in a school in the 20th arrondissement of Paris or a C.L.E.A. (Contrat Local d’Education Artistique) residency in a social center in the Ile-de-France.

From 2017 to 2020 Christophe Beauregard was artistic director of the Nuit blanche des enfants at the 18th arrondissement’s town hall, initiated by Carine Rolland, currently deputy mayor of Paris in charge of culture.

He has published his photographs in several books, including Manuel d’Esthétique and Semantic Tramps (Filigranes Éditions), Europe Echelle 27 (Trans Photographic Press) and Sari (Christophe Daviet-Théry), prefaced by photography specialist Dominique Baqué.

Christophe Beauregard is represented by Ségolène Brossette Galerie in France.

_________________________________________________________________________________

Né en 1966 à Saintes (Fr)
Vit et travaille à Paris (Fr)

DOWNLOAD FULL BIO CHRISTOPHE BEAUREGARD

FORMATION / EDUCATION
1992 • DNAP, Ecole supérieure des Beaux-Arts de Tours, Fr
1989 • Licence Littérature Anglaise et Civilisations Anglophones, Université F. Rabelais, Tours, Fr

EXPOSITIONS À VENIR / COMING EXHIBITIONS
“Face à moi mon image”, Ségolène Brossette Galerie, Paris, Fr

Vernissage

SOLO SHOWS (sélection)

2022
«Trouble dans le portrait», Commissariat Paul Ardenne, Mairie 10e, Paris, Fr
• «Semantic Tramps», CRI des Lumières, Lunéville, Fr

2020
It’s getting dark, Museo dell’Opera del Duomo & Galerie Die Mauer, Prato, Italie

2019
Les immémoriaux, Ségolène Brossette Galerie, Paris, Fr

2018 
• Sari, Galerie Rue Antoine, Paris

2017 
• Trouble-fête, Espace du Bateau-Lavoir, Paris, Fr    

 2016 
• Bricoler dans un mouchoir de poche, Centquatre-Paris

2014 
• Under cover, Galerie Golan Rouzkhosh, Paris, France
• It’s getting dark, Centre Pompidou-Metz, France

2011 
• Trompe le monde, Galerie Briobox, Paris, France

2010 
• Technomades, Alcatel-Lucent Foundation, Naperville, Ilinois, USA

2009 
• Las Vegas, Festival Voies Off, Arles, France
• Technomades, Atrium Alcatel-Lucent, Paris, France

2008 
• Semantic tramps, L’été photographique de Lectoure, France

EXPOSITIONS COLLECTIVES (sélection) / GROUP SHOWS (selection)
2021
 

• «Why Not Portraits?», Rencontres photographiques, Lorient, Fr
La dernière avant 2021 !, Ségolène Brossette Galerie, PAris

2019
L’Italie au Bateau-Lavoir, Espace d’exposition du Bateau-Lavoir, Paris, Fr 
• Nous pouvons tous être des super héros, Maison des arts d’Elancourt, Fr 
• Robots et légendes, Nuit Blanche, Mairie du 18e, Paris, Fr
• Work in Progress, Ségolène Brossette Galerie, Paris, Fr

2018 
• Gardien du Monde, Ségolène Brossette Gallerie, Arles
• Super(WO)man, Maison des Arts, Chevilly-Larue, Fr

2017 
• Unforgettable (You!), NR Studios, Londres, UK
• Pentimento, Fondation Ortiz, Arles.

2016 
• It’s getting Dark, Nuit Blanche 2016, Paris

2014 
• Paparazzi ! Photographes, stars et artistes, Centre Pompidou-Metz, France
• Paparazzi ! Photographes, stars et artistes, Schirn Kunsthalle Frankfurt, Allemagne

2013 
• Par nature, CENTQUATRE, Paris, France

2012 
• Le Meilleur des mondes ?, La nuit de l’année, Arles, France

2009 
• Transformation du paysage, La Nuit Blanche, Montréal

2008 
• EUROPE échelle 27, la Cité Internationale des Arts, Mois de la photo, Paris, France

2005 
• Chirurgies, Salle Journiac, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, France

PUBLICS COLLECTIONS
Collection Agnès b.
Collections privées
Artothèque d’Auxerre, Fr

COMMANDES PUBLIQUES & PRIVEES / PUBLIC AND PRIVATE COLLECTIONS
Centre Pompidou-Metz / Centquatre Paris / CPIF Ile de France / Mairie de Paris / Drac IDF
Rectorat de Paris / Conseil départemental 93 / L’Union Européenne

LVMH / Danone / Roche / Havas / Publicis / Le Monde / Les Inrockuptibles / Libération / L’Oeil / Le Matin Ch

CRITIQUES & COMMENTAIRES
2021 Paul Ardenne, Le trouble dans le portrait
2019 Alex Gobin, Why not portraits?, Point Contemporain
2018 Dominique Baqué, Tous les soirs du monde, catalogue Sari
2014 Audrey Illouz, Under cover, Galerie Golan Rouzkhosh
           Michel Guerrin, catalogue Paparazzi! Photographes Stars et Artistes, Editions Centre Pompidou-Metz/Flammarion
2012 Le Meilleur des Mondes?, Libération Le Mag
2011 Nicolas Thély, L’émancipation lyophilisée de l’amateur, Déjà là
2010 Francois Saint Pierre, Inventer la présence, Catalogue Inventer le présent, Midi-Pyrénées
2009 Dominique Baqué, L’effroi du présent : Figurer la violence, Flammarion
           Trouble-fête, Revue Esse, Can.
2007 Gérard Lefort, Misère en scène, Libération Grand angle
2005 Nouvelle peau, Libération
2004 Série Limitée, Nicolas Thèly, L’Oeil