à propos

PortfolioChristopheBeauregard2020 (téléchargeable)

Bio

“Parallèlement à ses portraits de célébrités et au fil de séries consacrées à l’univers du cirque (Pinder, 1993), aux personnes tatouées (Pentimento, 2011) ou encore aux paparazzi (Hush… Hush, 2014), Christophe Beauregard n’a de cesse d’interroger son rapport au photoreportage, pensant que le reportage photographique, pour autant, est l’effet d’une mise en scène, d’une perspective orientée. Domaine par excellence du « Ça a été » (Roland Barthes), la photographie est également l’empire du faux-semblant. La preuve par l’image ne prouve pas forcément quelque chose.” écrit l’historien d’art et commissaire Paul Ardenne.

Le corps humain, social comme intime, est mon sujet de prédilection, photographe portraitiste  et héritier des portraitistes historiques que furent, dans le domaine de la photographie, August Sander, Richard Avedon ou encore Diane Arbus.

Après des études de lettres et civilisations anglophones, je rentre aux Beaux-Arts où j’y expérimente le dessin, la couleur et les formes artistiques conceptuelles des années 1980. Marqué par les univers de Tod Browning et David Lynch, je réalise pour mon diplome, la série Pinder (1993) des portrait noir et blanc des personnages du Cirque. Le portrait et l’identité deviennent mes thèmes de prédilection depuis le milieu des années 2000. 

Mon travail remarqué par Clément Chéroux a été exposé au Centre Pompidou-Metz (2014), à la Schirn Kunsthalle Francfort (Allemagne, 2015), puis au Centquatre-Paris (2017) par José-Manuel Gonçalvès. En début d’année 2020, It’s getting dark & Devils in disguise ont été présentés par la galerie Die Mauer au Muséo dell’Opera del Duomo à Prato en Italie. L’exposition Le trouble dans le portrait est prévue à Paris en janvier 2022, sous le commissariat de l’historien et critique d’art Paul Ardenne . Je suis représenté par Ségolène Brossette Galerie à Paris.

Ainsi je traque dans mes séries depuis les années 2000 le moment où celles ou ceux qui sont en apparence sans histoire incarnent, respirent et transpirent cet état d’esprit propre aux sociétés post-modernes : l’envie d’être unique tout en étant conforme aux normes. 

Mes images montrent comment le corps fait les frais de cette obsession contemporaine illusoire de donner un sens à son existence : il devient ainsi l’objet de retouches chirurgicales (Chirurgies, 2005), de la souffrance provoquée par la désocialisation accidentelle (Semantic tramps, 2008) et la présence du numérique dans le quotidien (Technomades, 2008). Le corps et le langage sont au cœur de mon travail. Je prends mon temps. Je prends du temps, et en demande au sujet que je choisis. 

Par mes prises photographiques je joue avec notre perception de la réalité en théâtralisant mes prises de vues, ayant recours à la « photographie mise en scène », jusqu’à jouer avec mes modèles. Chacun à leur tour incarne le rôle que je lui confie. Mes photographies sont ainsi une invitation à s’interroger sur ce que nous voyons. Fortement inspiré par la peinture, je m’interroge sur notre capacité à «poser» et à rejouer notre identité devant mon appareil photo. Dans mes séries sur les sans domicile fixe, l’univers de l’enfance ou celui de l’entreprise, j’utilise souvent le maquillage et la reconstitution. Il s‘agit de mettre en abîme avec une certaine ironie les faux-semblants, le simulacre jalonnant nos existences. 

J’attache également beaucoup d’attention aux décors, au fond qui confère au modèle son importance, comme par exemple les tissus imprimés démodés dans ma dernière série photographique Why Not Portraits? (« Pourquoi pas des portraits ? »). Cette série interroge aussi la question de la pose et du cadre : comment, lorsque l’on compose un portrait, positionner le sujet photographié ? 

L’année 2021 ponctuée des derniers confinements a fait bifurquer mon regard vers les bouquets de fleurs (Fleurs, 2021) qui ont remplacé pendant un laps de temps mes modèles. C’est avec le même soin porté habituellement aux portraits que j’ai travaillé ces nouveaux sujets, sans post production. J’ai également créé de petites vanités en soignant l’agencement de mes objets, des bouquets, que j’ai pu saisir au Polaroid SX70, en une seule prise dans Short Stories, 2021.

Je présenterais Le trouble du portrait, une exposition monographique sous le commissariat de l’historien et critique d’art Paul Ardenne à Paris début 2022. Je suis représenté par la galerie parisienne Ségolène Brossette, mes portraits sont diffusés par l’agence Opale.

____________________________________________________________________________________

Based in my studio at the Bateau-Lavoir in Paris, portraits and their artifices are my speciality. Whether it’s raw or disguised, body is at the center of my work. 

During my studies at the Beaux-Arts, I learned more about drawing, colors and conceptual forms. After graduating, I regularly publish celebrity portraits in the french and international press: Le Monde, L’Œil, Les Inrockuptibles, Libération, Le Matin Ch… My work, discovered by Clément Chéroux, got exposed at the Centre Pompidou-Metz (2014), at the Schrin Kunsthalle Frankfurt and at the Centquatre Paris (2013 and 2017) by José-Manuel Gonçalvès. The art historian Dominique Baqué wrote the foreword of my latest publication, Sari, in 2018. I will be presenting Le trouble du portrait, a monographic exposition curated by Paul Ardenne, historian and art critic in Paris in early 2022. I am represented by the parisian gallery Ségolène Brossette. 

 ____________________________________________________________________________

Né en 1966 à Saintes, France
Vit et travaille à Paris, France

FORMATION
1992 • DNAP, Ecole supérieure des Beaux-Arts de Tours, Fr
1989 • Licence Littérature Anglaise et Civilisations Anglophones, Université F. Rabelais, Tours, Fr

EXPOSITIONS PERSONNELLES (sélection)
2020 • It’s getting dark, Museo dell’Opera del Duomo & Galerie Die Mauer, Prato, Italie

2019 • Les immémoriaux, Ségolène Brossette Galerie, Paris, Fr

2018 • Sari, Galerie Rue Antoine, Paris

2017 • Trouble-fête, Espace du Bateau-Lavoir, Paris, Fr    

 2016 • Bricoler dans un mouchoir de poche, Centquatre-Paris

2014 • Under cover, Galerie Golan Rouzkhosh, Paris, France
          • It’s getting dark, Centre Pompidou-Metz, France

2011 • Trompe le monde, Galerie Briobox, Paris, France

2010 • Technomades, Alcatel-Lucent Foundation, Naperville, Ilinois, USA

2009 • Las Vegas, Festival Voies Off, Arles, France
          • EllesVMH, LVMH, Paris, France
          • Technomades, Atrium Alcatel-Lucent, Paris, France

2008 • Semantic tramps, L’été photographique de Lectoure, France

EXPOSITIONS COLLECTIVES (sélection)
2021  La dernière avant 2021 !, Ségolène Brossette Galerie, PAris
2019 • L’Italie au Bateau-Lavoir, Espace d’exposition du Bateau-Lavoir, Paris, Fr 
          • Nous pouvons tous être des super héros, Maison des arts d’Elancourt, Fr 
          • Robots et légendes, Nuit Blanche, Mairie du 18e, Paris, Fr
          • Work in Progress, Ségolène Brossette Galerie, Paris, Fr

2018 • Gardien du Monde, Ségolène Brossette Gallerie, Arles
          • Super(WO)man, Maison des Arts, Chevilly-Larue, Fr

2017 • Unforgettable (You!), NR Studios, Londres, UK
         • Pentimento, Fondation Ortiz, Arles.

2016 • It’s getting Dark, Nuit Blanche 2016, Paris

2014 • Paparazzi ! Photographes, stars et artistes, Centre Pompidou-Metz, France
          • Paparazzi ! Photographes, stars et artistes, Schirn Kunsthalle Frankfurt, Allemagne

2013 • Par nature, CENTQUATRE, Paris, France

2012 • Le Meilleur des mondes ?, La nuit de l’année, Arles, France

2009 • Transformation du paysage, La Nuit Blanche, Montréal

2008 • EUROPE échelle 27, la Cité Internationale des Arts, Mois de la photo, Paris, France

2005 • Chirurgies, Salle Journiac, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, France

COLLECTIONS
Collection Agnès b.
Collections privées
Artothèque d’Auxerre, Fr

COMMANDES INSTITUTIONNELLES & PRIVEES
Centre Pompidou-Metz / Centquatre Paris / CPIF Ile de France / Mairie de Paris / Drac IDF
Rectorat de Paris / Conseil départemental 93 / L’Union Européenne

LVMH / Havas / Publicis / Le Monde / Les Inrockuptibles / Libération / L’Oeil / Le Matin Ch

RESIDENCES & PRIX
2021 • Résidence de création au Centquatre, Paris 
2018-2020 • Commissariat et direction artistique de la Nuit Blanche des Enfants, Paris
2017-19 • Residence artistique et culturelle, Lycée Hélène Boucher, Drac Idf & Rectorat de Paris, Paris, Fr
2015-17 • Residence CLEA, DRAC Idf & Conseil départemental 93, Villemomble, Fr
2016 • Résidence de création DRAC Idf, Ecoles P. Budin, Paris
2014 • The Beholders, résidence de création au Centre Pompidou-Metz, Metz, Fr
2011 • Résidence de création au Centquatre, Paris 
2014 • Finaliste résidence BMW, Musée Nicéphore Niepce, Fr

PUBLICATIONS
2020 • Les Immémoriaux, Ségolène Brossette Galerie
2019 • It’s Getting Dark, Christophe Beauregard
2018 • Sari, Christophe Daviet-Thery & Exposed, Texte Dominique Baqué
2017 • Ce n’est pas une maison, mais mille, Drac & CD 93, Christophe Daviet-Thery 
2015 • Chahut, la Nouvelle Galerie & Christophe Beauregard
2008 • Semantic Tramps, Texte Arlette Farge, Editions Filigranes
           • Europe échelle 27, Trans Photographic Press
2006 • Chirurgies, portfolio, Editions Alice Travel Cie
2005 • Manuel d’esthétique, Textes Nicolas Thély & Vladimir Mitz, Editions Filigranes

CRITIQUES & COMMENTAIRES
2020 • Why not portraits ?, Alex Gobin, Revue Contemporain
2018 • Dominique Baqué, Tous les soirs du monde, catalogue Sari 
2014 • Audrey Illouz, Under cover, Galerie Golan Rouzkhosh 
          • Michel Guerrin, catalogue Paparazzi! Photographes Stars et Artistes, Editions Centre Pompidou-Metz/Flammarion
2012 • Le Meilleur des Mondes ?, Libération Le Mag
2011 • Nicolas Thély, L’émancipation lyophilisée de l’amateur, Déjà là
2010 • Francois Saint Pierre, Inventer la présence, Catalogue Inventer le présent, Midi-Pyrénées
2009 • Dominique Baqué, L’effroi du présent : Figurer la violence, Flammarion 
           • Trouble-fête, Revue Esse, Can.
2007 • Gérard Lefort, Misère en scène, Libération Grand angle
2005 • Nouvelle peau, Libération
2004 • Série Limitée, Nicolas Thèly, L’Oeil

 CONFERENCES & ENSEIGNEMENT
2021 • Organisation de tables rondes sur les résidences artistiques comme moyen de production et enjeux de territoire, IESA Paris
Depuis 2020 • Résidence & exposition,  show MDA, IESA Paris, FR
2019 • Résidences, Master Pro & MDA, IESA Paris, Fr
2018 • Portfolio Development, Paris College of Art, Automne 2018, Paris, Fr
          • Résidences d’artistes, Masters in Contemporary Art, IESA Paris, Fr
2017 • Résidences d’artistes, Masters in Contemporary Art, IESA Paris, Fr
2015 • We can be heroes, just for one day, École Estienne, Paris 
          • Le geste a la parole, Haute école des arts du Rhin, Strasbourg, Fr
2014 • Communication and exposure, MBA in Contemporary Art Market, IESA Paris 
          • Museum Selfie, Centre Pompidou-Metz, Fr
2006-2011 • Chargé de cours UFR Arts Visuels Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Fr

ATELIERS 
2019 • Simulacres, Maison du Geste et de l’Image, Paris, Fr
2018 • Super-Héros, Maison des Arts, Chevilly-Larue, Fr
2016 • Le portrait et la couleur, Centre Photographique d’Île de France, Fr
2015 • 10 Mois d’École et d’Opéra, Opéra de Paris / Centquatre, Paris, Fr
2014 • Directeur artistique des ateliers pour enfants et adolescents, Centre Pompidou-Metz, Fr 
         • Portraits, Maison d’arrêt / Centre Pompidou-Metz, Fr 
         • 10 Mois d’École et d’Opéra, Opéra de Paris / Centquatre, Paris, Fr
2013 • Des clics et des classes, Collège É. Branly / CPIF, Nogent-sur-Marne, Fr 
          • Genre !, Atelier POM, Lycée Colbert / Centquatre / MGI, Paris, Fr